James Harden : « Après tout ce que nous avions construit, ils ne m’ont laissé qu’une heure… »

novembre 7, 2012 4 commentaires »

Discret dans la presse depuis son transfert à Houston, James Harden a attendu de claquer 92 points lors de ses deux premiers matchs avec les Rockets pour en dire un peu plus sur les conditions de son départ d’Oklahoma City.

« Après tout ce que nous avions construit, et tout ce que nous avions fait ensemble, ils me laissent une heure ? (NDLR: en référence à l’ultimatum de Sam Presti). C’était l’une des plus grosses décisions de ma vie. J’aurais aimer rentrer chez moi, y réfléchir et prier à propos de tout cela. Ça m’a fait mal, vraiment mal. »

Pour rappel, le Thunder lui avait fait une dernière proposition à hauteur de 54 millions de dollars (Harden en souhaitait 60) tout en lui donnant une seule heure pour se décider. Ce délai terminé, Sam Presti l’a directement transféré à Houston où il a finalement signé une prolongation de contrat de 80 millions de dollars sur cinq ans.

Un ultimatum qui lui reste en travers de la gorge.

« Je ne sais pas si ma décision aurait été différente avec un jour de réflexion. Mais qui sait ? Qui sait ce qu’un jour de plus aurait changé ? »

Un délai de réflexion supplémentaire n’aurait peut-être rien changé, mais Harden pense qu’il le méritait. Peu importe. Désormais, il est le franchise player d’une jeune équipe qui compte sur lui pour avancer. Et ces nouvelles responsabilités, il ne les aurait jamais eus avec le Thunder.

« J’étais avec des gars talentueux à OKC, des All Stars et j’aurais encore été assis sur le siège arrière – à l’époque cela me convenait – mais je n’aurais jamais eu la chance de montrer à quel point je suis talenteux. C’est une opportunité différente pour moi ici. »

Via Yahoo!Sports.

À lire aussi