Wade : « C’était difficile pour moi de laisser les clés à James »

mai 16, 2012 1 commentaire »

Franchise player de Miami depuis son arrivée dans la ligue en 2003, Dwyane Wade a fait de nombreux sacrifices ces derniers mois en laissant les commandes de son équipe à son compère LeBron James. Désormais, l’ancien « King » de Cleveland est devenu le « King » de Miami, et Wade l’annonce lui même, il n’est plus que son « lieutenant ».

« C’est probablement l’une des choses les plus difficiles que j’ai eu à faire dans ma carrière, » a avoué D-Wade. « Beaucoup de gens ne le comprennent pas. Ils me disent : ‘Pourquoi fais-tu ça ?’ Moi, je veux juste gagner. Je ne veux pas un autre titre de meilleur marqueur. Je veux juste gagner. »

Meilleur marqueur, Wade l’était en 2009 (30.9 points/match), deux ans avant l’arrivée de James à Miami. Depuis, l’ancien de Marquette s’est petit à petit effacé jusqu’à laisser la place de franchise player à LeBron James, qu’il considère aujourd’hui comme le meilleur joueur du monde. Un fauteuil dans lequel il a réellement décidé d’installer son ami en janvier dernier, lorsqu’il était blessé, et qu’il voyait le triple MVP porter Miami à lui seul.

« J’ai eu le temps d’y réfléchir lorsque j’étais blessé. J’ai réalisé ce qui était vraiment important. LeBron est probablement le joueur le plus talentueux que nous ayons vu depuis un bon moment. Est-ce que nous pouvons être performants si on marque lui et moi 27 points par match ? Je le pense, mais on serait toujours en train de se dire : ‘Ok, c’est ton tour, non maintenant c’est à toi.’ Je voulais lui donner l’opportunité de ne pas penser à ça. C’était mon rôle de lui dire : ‘Tu es le meilleur joueur du monde. Nous allons te suivre et ne t’inquiète pas pour moi, je serais là. »

Aujourd’hui, Wade prend beaucoup moins de shoots que par le passé et ne tourne plus qu’à 22.1 points et 4.6 passes de moyenne (22.6 et 4.0 depuis le début des playoffs) contre 25.2 points et 6.2 passes en carrière.

En laissant les clés du jeu à James, Wade garde plus d’énergie pour la défense, un domaine dans lequel il brille depuis le début des playoffs avec 2.3 interceptions et 1.3 contres par match.

Source : ESPN.

À lire aussi